Quelle coupe de pantalon convient à votre morphologie ?!

S’habiller c’est un truc banal de chaque jour. Mais bien s’habiller, est une question de gout et aussi de connaissances. Pour mieux comprendre comment choisir la meilleure coupe pour vous, il va falloir commencer par comprendre qu’est ce que c’est qu’un jean. Qu’est ce qui fait la différence entre les coupes et comment choisir la coupe qui va avec votre morphologie.

A chaque Jean son nom !

Les noms des coupes, y’en a pleins. Et les marques en rajoutent. C’est toujours un peu délicat de pouvoir se situer entre tous ces noms en anglais. L’astuce : comprendre exactement de quel partie du Jean on parle et quel adjectif peut lui correspondre.

Pour commencer on note que dans un Jean, on retrouve toujours 3 parties :

la taille : située entre la ceinture et le milieu des fesses,
la partie haute de la jambe : elle va du milieu des fesses aux genoux,
et la partie basse, tout ce qui reste en-dessous du genou.

Malheureusement, il n’existe pas de règles exactes par rapport aux noms des coupes. Mais ça, c’est la théorie !

Il est très important de voir les guides des tailles pour chaque marque. Car le modèle qui pose n’a pas forcément votre morphologie, surtout s’il s’agit d’une marque asiatique. Ceci peut facilement vous tromper.

Quel adjectif pour chaque partie ?!

On commence par la taille. Pour cette partie, la description qu’on cherche est jusqu’où le jean remonte ?
La règle générale est que plus la coupe est ajustée, plus la taille est basse. Alors, faites attention! Votre jean peut vous serrer au niveau de l’entrejambe si vous le portez trop haut, dans ce cas, il faut choisir une coupe avec une taille plus haute. Il se peut aussi qu’il soit trop petit, alors cherchez la taille suivante.

Alors pour la taille, on a la haute, la moyenne et la basse.

Ne parlons pas des extrêmes, puisque c’est pour les excentriques !

La taille haute : Elle vient se poser juste en-dessous du nombril. Très intéressante pour ne pas montrer votre petit coussin d’amour. Et pour un homme pas très grand, cette taille permet de donner l’illusion de jambes plus longues. Mais cette coupe est un peu rétro, alors il faut savoir comment la porter dans le style.

La taille moyenne : Elle vient se poser juste en haut des hanches. Elle est ni trop haute, ni trop basse, c’est l’entre-deux pour tous ceux d’entre vous qui ont une morphologie moyenne. C’est aussi un moyen pratique pour les petits d’allonger leurs jambes sans trop en faire.

La taille basse : Elle vient se loger dans le creux du bassin. Cette coupe met les formes en valeur, et a la capacité à raccourcir visuellement les jambes et équilibrer la silhouette ce qui convient aux hommes grands et fins. Malheureusement, elle ne flatte pas la morphologie avec un peu d’embonpoint. Il est à noter aussi que c’est une coupe plutôt jeune !

 

Pour le haut de jambe on a : la forme cylindrique et la forme conique !

cylindrique : l’épaisseur de la jambe est la même en haut des cuisses qu’aux genoux,
conique : l’épaisseur de la jambe rétrécit plus on descend.

Un haut de jambe cylindrique est parfait si vous avez les cuisses fortes. Il ne peut pas être trop ajusté ! C’est d’ailleurs la définition même du haut regular, qui reste droit. Le relaxed est une déclinaison un peu moins ample de ce style.

D’une inspiration assez proche, la jambe loose se resserre légèrement après un haut de cuisse très large qui présente un excès de matière. Cela permet au jean d’avoir un rendu particulier et aux antipodes du slim, mais attention à l’effet “tombant”.

Au contraire, le slim se resserre un peu mais part déjà d’un haut de cuisse ajusté. C’est cette forme qui est la plus habituelle depuis quelques années, qui convient à la plupart des morphologies également, mis à part les cuisses les plus fortes.

Ces dernières années, la plupart des jeans se sont affinés. Cela dit, on constate un retour de plus en plus présent vers des coupes plus amples.

Enfin, la dernière forme la plus commune est le skinny, qui est pensé pour être très proche de la jambe tout le long de la cuisse et se resserrer assez fortement jusqu’au genou. Sans élasthanne, c’est plutôt inconfortable, et seuls les plus filiformes peuvent y passer leurs cuisses sans problème.

Le bas de jambe peut avoir les deux formes cylindrique et conique.

Le bas de jambe straight est ce qu’on appelle “droit”, cylindrique et peu ajusté. Très pratiques pour les sportifs qui ont des mollets forts, ce n’est pas forcément le plus adaptés pour ceux qui ont des jambes fines. C’est également une bonne option pour les hommes grands et musclés, ou les hommes ayant un fort embonpoint : vu qu’ils auront déjà les cuisses très apparentes en haut, du fait de leur volume, laisser un peu plus de flou tout le long de la cheville permet de rééquilibrer l’ensemble.

Un jean tapered s’affine en-dessous du genou (il est donc conique) pour déboucher sur une ouverture serrée, et est proche de la jambe sans la coller. C’est cette forme qui mettra la plupart des morphologies en valeur.

Une coupe tapered présente un peu d’aisance au niveau des cuisses, puis se resserre du genou au bas des jambes.

Sur une coupe tight, la matière est très serrée tout le long de la jambe et forme un cylindre près du corps. On a donc une coupe très ajustée mais avec une ouverture de cheville raisonnable qui permet de porter des chaussures montantes. C’est également un bon moyen pour les grands fins de garder une coupe ajustée sans créer d’effet “pieds de clown” qu’ils pourraient avoir sur un bas trop resserré.

Le fameux skinny (encore lui), quant à lui, est très ajusté et conique, ce qui donne généralement une coupe qui colle à la jambe sur tout son long (d’où son nom). À réserver aux plus jeunes et fins d’entre nous.

Les détails
On les ignore parfois un peu, mais les détails, c’est important !

Les poches sont un exemple très parlant. Parfois, en voyant un jean de dos, on sent que quelque chose cloche sans pouvoir l’expliquer. C’est parce que les poches sont un élément assez difficile à réussir, qui peut beaucoup jouer sur la structure de la pièce.

Plus elles sont imposantes, plus elles cachent les formes et donnent un aspect rétro à la pièce. Si elles sont trop petites, au contraire, elles peuvent avoir un côté un peu féminin en mettant trop en avant le galbe des fessiers. Il vous faut trouver l’équilibre qui vous convient !

L’air de rien, les poches jouent sur l’équilibre final de votre jean.

Et les autres coupes, alors ?
Eh oui, il n’y a pas que le semi-slim dans la vie !

C’est le choix le plus “safe” la plupart du temps, mais ça ne veut pas dire que les coupes plus “exotiques” sont carton rouge d’office. Elles ont un avantage considérable : elles ne sont pas le standard actuel, et peuvent donc servir à faire des tenues avec des choix stylistiques plus forts.

 

source : bonnegueule.fr