Cigarette électronique

Cigarette électronique : Un phénomène de société

L’utilisation de la cigarette électronique a rapidement explosé en France. En effet, le secteur connait un développement exponentiel. Ceci est visible à travers le nombre d’enseignes proposant des cigarettes électroniques, passé de 138 en 2011, à 2.500 cette année, seulement en France.

Ce boom d’utilisation a eu des conséquences sur le tabagisme.

D’ailleurs, parmi les adeptes français de la cigarette classique au tabac en 2014, ayant adhérés au cercle des vapoteurs ; aux alentours de 700 000 ont réussi à se débarrasser de leur dépendance à la cigarette traditionnelle. Cette démarche a été réussie, selon les études élaborées, grâce à leur adhésion au club de la cigarette électronique.

Ce nombre ne cesse de croitre de jour en jour, surtout après que de nombreux pneumologues et cardiologues français ont commencé à conseiller leurs patients fumeurs, à substituer la cigarette traditionnelle par l’électronique, vu ses multiples avantages prouvés.

Un chiffre doublé en seulement 3 années

En effet, de 23% de vapoteurs français en 2014, ils sont passés à 41% en 2017. Selon le site drogue.gouv.fr et le bilan tabagisme et arrêt de tabac, il y a eu une baisse sensible du nombre de fumeurs et une augmentation du nombre de vapoteurs en 2018.

Ce résultat est tout à fait légitime vu qu’un besoin réel et concret a abouti à la création de ce produit.
En effet le père fondateur de la cigarette électrique, d’origine chinoise, a décidé un jour qu’il arrêterait la cigarette classique et a mis tous les moyens pour créer cet objet électrique qui substituera la cigarette tout en gardant le même rituel qui relie le fumeur à sa cigarette.

Spécificité de la cigarette électronique

Une cigarette électronique que le fumeur peut garder en main et la consommer sans se soucier de déranger les autres, ni de nuire à sa santé, accessible à tout moment et n’importe où dès que l’envie se présente. Il peut même maitriser le contenu de sa cigarette électronique selon le délai qu’il s’est donnée pour arrêter sa dépendance à la nicotine.

En effet, l’ex fumeur de tabac ayant décidé de le remplacer par la cigarette électronique, voit les multiples risques sur sa santé, en rapport avec le tabac, considérablement baisser, même s’il opte pour un e liquide avec nicotine.

Les risques cardiaques, de cancers, de problèmes respiratoires et autres graves conséquences du tabac, sont immédiatement réduits, et commencent à disparaitre petit à petit avec le temps.

Même les « petits » soucis comme la toux persistante, disparaissent dès que le fumeur remplace la cigarette classique par celle électronique.

Introduction de la cigarette électronique en France

Pour l’histoire, la cigarette électronique a mis 10 ans pour débarquer sur le sol Européen et 4 années pour avoir un franc succès auprès des vapoteurs français.

Plusieurs magasins spécialisés, comme Ecigplanete, en vendent.

Ce qui rassure aussi c’est que presque la totalité des vapoteurs en France sont d’anciens fumeurs. Ceux-ci, grâce à la cigarette électronique, ont réussi à diminuer leur consommation de Tabac classique. Certains l’on supprimé entièrement, au bout de 6 mois.

Mais est ce que la cigarette électrique a contribué concrètement au sevrage des fumeurs classiques ?

Selon le Docteur Granger, pneumologue et président du Comité départemental français des maladies respiratoires, ayant étudié les effets de la cigarette électronique sur la santé, depuis 2013 le résultat est visible : l’utilisation de la cigarette électronique entraîne de façon significative une puissante réduction du tabagisme.

Les résultats de ses recherches se montrent concluants. En effet, en un trimestre, une distinctive amélioration de l’état de santé de 8% des patients qui voulait impérativement arrêter de fumer, a été observée. Par ailleurs, 61% ont vu leur consommation de cigarettes traditionnelles au tabac diminuer de moitié ; tandis que les 34% restants ont confirmés ne pas avoir souffert du manque de nicotine.

L’arrêt brusque du tabac: Est-ce une bonne idée?

En fait, l’arrêt brusque du tabac peut causer différents problèmes de santé physique et mentale. Surtout, auprès des ex fumeurs s’ils en souffraient avant leur prise de décision.

En fumant une cigarette électronique dont le e liquide est composé, entre autres, de nicotine, le fumeur se détache petit à petit de sa dépendance. Ceci, sans être bouleversé par un changement qui pourrait entrainer une dépression ou d’autres problèmes de santé.

Par ailleurs, les résultats des études élaborées par Dr Granger ont montré que la perception de la cigarette électronique par les fumeurs, ayant eu le désir de décrocher de la cigarette traditionnelle avec tabac, fut plus que positif. En effet, cet outil a été efficace et de grande aide dans leur démarche de sevrage tabagique.

Des avis controversés

Toutefois la controverse est bien là ; est-ce le moyen le plus sure pour arrêter de fumer ? L’élément le plus important et toujours mis sous les feux des projecteurs est le e liquide. Ce dernier est composé de l’arôme pour satisfaire le maximum de goût pour l’utilisateur. Il comporte aussi de la nicotine qui permettra aux consommateurs d’arrêter de fumer tout en douceur.

Le propylène glycol est un autre élément présent pour renforcer le goût ou l’arôme du e liquide de la cigarette électronique ainsi qu’accentuer les sensations d’un fumeur classique. Aussi, le e liquide contient de la glycérine végétale, de l’alcool et de l’eau.

Il est plus qu’évident que les composantes du e-liquide sont plus gérables surtout au niveau de la nicotine. Cette dernière, considérée comme l’élément le plus important lors du sevrage, n’est pas obligatoire dans la composition du e liquide, mais plutôt optionnelle. En effet, le fumeur peut gérer individuellement le taux de nicotine dont il a besoin. Il pourra ainsi diminuer petit à petit ce taux de nicotine pour pouvoir atteindre à son rythme le sevrage complet.

Conclusion

En conclusion, la cigarette électronique, devenue un réel phénomène de société, est une solution pour vous aider à arrêter de fumer, tout comme c’était le cas pour plus de 700 000 anciens fumeurs français.

Plusieurs scientifiques la considèrent même plus efficace pour cette démarche, que les gommes avec nicotine ou les patchs, très répandus dans les pharmacies et parapharmacies.

Vapoter aidera le fumeur classique à diminuer son addiction petit à petit. Le passage se fait en toute sécurité et sans bouleversement de ses habitudes.

Cela dit, on attend toujours les nouvelles études. Celles-ci devraient mesurer le degré de risque de la cigarette électronique, ou la vape, sur la santé du vapoteur à long terme.