Un chacal doré observé en Haute-Savoie, une première en France

C’est une première sur le territoire français. Un chacal doré a été observé à par des chasseurs en Haute-Savoie. Les pièges-photos qu’ils ont disposé dans la région du Chablais ont photographié à deux reprises au cours de l’automne cet animal carnivore originaire d’Afrique du Nord, d’Asie et du Moyen-Orient.

« Ce prédateur a l’allure d’un petit loup, un nez pointu et un pelage aux couleurs variables en fonction de la saison et de sa région d’origine », écrit la Fédération des chasseurs de Haute-Savoie sur son site internet. « Il présente des teintes bigarrées allant du marron au gris et au noir en passant par le blanc et le roussâtre. À l’observer rapidement, bien que plus grand et plus élancé que son cousin, il peut rappeler à s’y méprendre à un renard ! »

Cette photo n’est pas très bonne, mais on peut distinguer quelques traits de la description ci-dessous. Les chasseurs de Haute-Savoie ont fait examiner leur cliché par un mammalogiste (un spécialiste des mammifères) de l’Université de Genève. Il est formel : c’est un bien chacal doré, selon lui.

Il ressemble à un loup, mais il se comporte plutôt comme un renard et mange des petits animaux. Il vient d’Afrique et du Moyen-Orient. Mais avec le réchauffement climatique, il serait en train d’étendre son territoire en Europe. On en a vu en Suisse, en Italie et en Allemagne.

L’Office de la chasse ne confirme pas qu’il s’agit d’un chacal. Ses spécialistes veulent examiner un peu mieux la photo. Les chausseurs hauts-savoyards leur en promettent d’autres. Car si le chacal est là, près du lac Léman, il va se montrer à nouveau. Ils ont installés dans les forêts des appareils-photos qui se déclenchent automatiquement avec la chaleur quand un animal passe. Cela leur garantit de surveiller une éventuelle présence du chacal doré.